Gilles SAN JUAN, ténor

Comédien de formation
Elève de Julien Bertheau, Gilles San Juan étudie le chant avec les ténors Albert Lance à Nice puis Vasile Moldoveanu à Monaco. Il sera conseillé dès 1990 à Paris par Mr. Gabriel Dussurget (fondateur du Festival d’Aix-en-Provence).

Ainsi tout jeune ténor, il fera ensuite ses débuts à l’Opéra de Nice qu’il intègrera en tant que soliste permanent de janvier 2000 à décembre 2003 sous la direction artistique de Gian-Carlo del Monaco. Il y chante dans Carmen, La Fille du Far-West, La Flûte Enchantée, Otello, Falstaff, La Traviata, Eugène Oneguine, Les Contes d’Hoffmann… aux côtés de Ruggero Raimondi, Barbara Hendricks, Marcello Alvarez, Nicola Martinucci, Leo Nucci, Elisabeth Vidal, Patricia Petibon…

Son répertoire (comprenant une trentaine de rôles) s’étend aussi bien du classique, en passant par le bel canto, la musique sacrée et allant jusqu’aux créations contemporaines. Il a ainsi participé à de nombreuses créations mondiales (« Elephant Man » de Laurent Petitgirard, mise en scène de Daniel Mesguish). 

Stade de France
Au Stade de France, il fait une prestation remarquée dans « Turandot » en mai 2005 (gigantesque production mise en scène par Zhang Yimou) devant 60.000 specacteurs (DVD disponible chez TF1 vidéo). Il participera à une  tournée des grands stades européens (2005-2006).

Doté d’un sens inné de la comédie et de la scène, il est un interprète de prédilection  pour l’opérette (particulièrement d’Offenbach et de Lopez) et sera d’ailleurs finaliste du 5ème Concours International d’Opérette de Marseille en 2007 et a participé, cette même année, à la création mondiale, à Nice de la comédie musicale lyrique « Sans Famille » de Jean-Claude Petit.

Au Cinéma
Gilles San Juan a chanté et joué dans « Faubourg 36 », le second long métrage de Christophe Barratier (réalisateur des « Choristes »), le rôle de Tony Rossignol aux côtés de Gérard Jugnot, Clovis Cornillac et Kad Merad (sortie du film en septembre 2008). Toujours pour le cinéma, il a doublé la voix chantée de Charles Berling dans « Par suite d’un arrêt de travail… » de Frédéric Andréi (sortie en juillet 2008).

Le Tango Argentin
Mais la particularité de ce chanteur lyrique est d’interpréter le tango argentin. Ses origines, sa maîtrise parfaite de l’espagnol et sa passion pour ce genre musical lui valent d’être un des dignes successeurs de Carlos Gardel. Son répertoire s’étend des grands classiques du début du 20ème siecle jusqu’à Piazzolla et aux contemporains comme Richard Galliano avec qui il a chanté en concert à l’Opéra de Nice. Ainsi, il se produit avec des musiciens et compositeurs sud-américains de renom comme la pianiste argentine Lucia Abonizio et le bandonéoniste argentin Gilberto Pereyra («Monumental Tango »). 

Le ténor Gilles San Juan est régulièrement invité à se produire lors de prestigieux concerts de galas et de charité à Londres, Monaco (en présence du Prince Albert II). En mars 2012, il est à l’affiche du Théâtre des Variétés à Paris pour la comédie musicale « Man of la Mancha » où il chantera le rôle de Sancho Panza aux côtés de Jeane Manson .Il chante à Paris en novembre 2012 à l’Espace Pierre Cardin pour la 1ère mondiale en France de la comédie musicale de Duke Ellington « Beggar’s Holyday » et en décembre 2012 il se produit au Palais Acropolis de Nice dans le cadre de « C’est pas Classique » dans le « Barytenor Show ». En mars & avril 2013, il joue et chante sur la scène du Palace à Paris pour la revue lyrique « French Cancan, the spirit of Paris ». En décembre 2015, il chante dans la prestigieuse Salle Empire à Monaco avec la jeune « Prodige » Camille Berthollet et sa sœur Julie Berthollet. Gilles San Juan devient Talent à The Voice saison 8 (France2019) dans l’équipe de Julien Clerc.

Depuis, Gilles San Juan chante et joue régulièrement en France mais aussi en Europe sur de grandes scènes, au sein de festivals divers et prestigieux (opéras, comédies musicales, opérettes, créations théâtrales…) mais aussi dans les Eglises et Cathédrales Françaises.

Comme le dit la critique, Gilles San Juan est … « un artiste  protéiforme  capable de s’adapter à toute création artistique musicale, théâtrale et cinématographique ». Il a enseigné le chant comme professeur associé à l’Ecole de Musique de Mougins (Scène 55).

%d blogueurs aiment cette page :